L'assèchement des caves humides

L’assèchement des murs humides et l’asséchement des caves :
dans le cas d’un mur enterré et non protégé du sol, celui-ci peut se charger
en humidité ou provoquer une migration de salpêtre.
La solution du cuvelage est alors préconisée pour éviter une intervention extérieure.
On réalise un caisson étanche, appelé cuvelage, qui s’oppose au passage
des eaux du sous-sol vers l’intérieur.

Asséchement de cave humide
Assèchement des caves humides,
murs contre terre, souplex

Si un mur est humide parce qu’il se trouve en contact avec la terre,
il est nécessaire de réaliser une protection intérieure étanche (cuvelage) combinée à une barrière d’injection hydrofuge. Dans des situations spécifiques, il faudra prévoir une protection extérieure multicouche combinée avec des injections dans le bas du mur enterré et l’installation de drains.
La combinaison de ces dispositifs permettra de lutter très efficacement contre l’humidité des murs.

Traitement intérieur de l’humidité en cave
cuvelage ou cimentage hydrofuge

Un soin tout particulier doit être apporté à la préparation
du mur à cuveler :

– décapage des enduits éventuels, sablage de la peinture
– bouchardage du béton en vue d’un accrochage optimal

– Après humidification du mur, application d’une couche d’adhérence composée d’Hydro+, d’eau et d’Hydrobond.
– Application d’une couche de mortier hydrofuge Hydro+
– L’épaisseur finale du cuvelage doit atteindre au moins 15 mm pour résister à une forte pression d’eau
– Le mortier hydrofuge est préparé suivant les prescriptions du C.S.T.C. et du fabricant du produit hydrofuge
– Le cuvelage peut-être recouvert en finition d’une couche d’enduit Hydroseal 2C (blanc).

Si le cuvelage est effectué dans un local habitable, il sera toujours préférable d’appliquer une cloison (Gyproc/Métalstud) indépendante du cuvelage, et ce, afin de pouvoir installer les gaines techniques (électricité, eau, chauffage…) sans endommager le cuvelage car aucun forage, aucune saignée ne pourront ensuite être effectués dans le cuvelage.

Les points sensibles de l’étanchéité des murs enterrés sont les passages de tuyaux et les raccords entre la dalle de sol et le mur. Ces points délicats seront traités soigneusement.

Ils seront largement dégagés avant d’être colmatés avec un mortier hydraulique à prise rapide.

Dans le cas de murs humides sujets à une forte pression d’eau, on prévoit l’installation d’une rigole en mortier hydrofuge au pied du mur. Cette rigole amènera l’eau vers une pompe de relevage installée dans un puisard.

De manière générale, dans le cas où une protection extérieure est nécessaire, les travaux se déroulent de la façon suivante :

– Creusement de la tranchée
– Nettoyage du mur humide
– Injection éventuelle du mur dans le fond de la tranchée
– Réparation du cimentage ou cimentage complet du mur déterré

– Placement d’une membrane imputrescible en polyléfine alvéolée permettant une isolation thermique ainsi qu’une étanchéité totale
– Installation de l’Enkadrain: matelas drainant protégeant la membrane contre la perforation et apportant l’eau directement au drain
– Installation éventuelle d’un drain entouré de géotextile et de gravier-raccordement du drain à l’égout.

La protection des murs enterrés est garantie 10 ans.

Top